Warning: Undefined array key "et_monarch-idle" in /htdocs/wp-content/themes/Divi/includes/builder/feature/JQueryBody.php on line 249

Warning: Undefined array key "et_monarch-custom-js" in /htdocs/wp-content/themes/Divi/includes/builder/feature/JQueryBody.php on line 249

Sortie botanique à Sant Aniol d’Aguja. Sur les traces de Barthélémy Xatart.

le samedi 13 avril 2024

À l’occasion du 250 ème anniversaire de la naissance de Barthélémy Xatart (1774 – 1846), l’association Charles-Flahault propose une sortie botanique à Sant Aniol d’Aguja (vallée de la Comella – Alta Garrotxa) sur le site où le botaniste pratéen découvrit en 1814 le Grémil de Sant Aniol, rebaptisé par Lapeyrouse : Grémil à feuilles d’Olivier (Lithospermum oleaefolium LaPeyr.) et actuellement dénommé Glandora oleifolia (Lapeyr.) DC. Thomas.

L’approche vers le site se fera à pied de Vilaroja (Coustouges), depuis Pla Castanyer (850 m) jusqu’à l’ermitage de Sant Aniol d’Aguja (450 m) en passant par l’hostal de la Muga, la Comella, le Pla Ballador et le Collet de Clarioles.

Le retour se fera par le même chemin.

Il faut compter 3h30 de marche pour l’aller et un petit peu plus pour le retour. Donc entre sept et huit heures de marche au total, sans compter les arrêts.

Prévoir un équipement adapté à la marche en terrain rocailleux, le casse croûte et de l’eau !

Je suis un hêtre, le Fajas d’en baillette

La rupture d’une des énormes branches verticales du Fajas a révèle un intérieur devenu tendre. On le dit ici attaqué par un «Polypore » nom appliqué à des champignons rigides qui vivent en général A la face inférieure des « pores » sont l’ouverture des « tubes » où naissent les « spores » reproductrices. Non séparables au pouce, par opposition au « foin » des « bolets » .

Regardons , – pas par grand vent : chutes de branches !- . De 0,50 et 1,50m de hauteur.des « consoles » de 10 à 20 cm se superposent entre les plis de l’écorce. Surface brune poudrée de brun par les « spores ». La cassure montre la chair brune ferme sous la croûte et plusieurs couches de tubes « hymenium » brun foncé. « Pores » blanc-jaunâtre très fins. C’est ici un « Ganoderme ».

Il y a plusieurs Ganodermes. Caractères communs :

– couleur brun-rouille à la coupe : chair (trame) et hymenium (tubes)

– pores blancs ou jaunâtres jeunes, brunissent en vieillissant

– « sporée » brune (qui poudre les alentours et même la croûte

– croûte superficielle élastique puis dure qui se craquelle

– vie courte : d’abord rigide, le champignon est décomposé par des microorganismes et insectes. De jeunes consoles naissent à partir du mycelium vivant dans le bois. Les enlever est inutile !

– « mycelium » : partie durable du champignon. Les hyphes (filaments microscopiques) consomment la lignine qui rend les parois des cellules végétales solides. L’arbre fragilisé pré-digéré (pourriture blanche) nourrit champignons, bactéries, insectes… Seuls les humains fabriquent du non recyclable !

Comment s’installe le Ganoderme (et autres « lignivores » ) ? : les animaux (et nous !) cicatrisent. Pas l’arbre : il ne répare pas mais isole la plaie (barrière chimique) et la cache en s’accroissant (« bourrelet cicatriciel » -mot impropre-) si elle n’est pas trop grosse : compétition champignon-arbre. Pas d’« élagage» sur branches de plus de 8 cm sauf nécessité (et correctement) ! En une minute les spores germent sur la coupe et que le champignon pénètre. La plupart des polypores, « parasites de faiblesse », ne s’attaquent pas aux arbres jeunes ou en bonne santé qui se défendent seuls.

Pour les vieux arbres, le problème est d’éviter d’ajouter de la faiblesse : plaies, piétinement sur racines et autour de l’arbre : périmètre de sécurité pour les visiteurs et … recul pour les photos !

D’autres champignons lignivores ?

– Ce Ganoderma adspersum partage les caractères citésplus haut du genre Ganoderma –avec un cousin : Ganoderma applanatum, fréquent sur hêtre : distinct par des « galles » sur les pores dues à la ponte d’insectes, et par des marbrures blanches à la coupe dans la trame et les tubes. La forme plus ou moins plate des « consoles », aussi citée, est variable…

– chez Fomes fomentarius caractères différents :croûte et chair (blanche) dures, pores blanchâtres, sporée blanche. Très dur, ilsurvit des années sur hêtre et peut atteindre plusieurs dizaines de cm.

Marquixanes

Sortie le 2 mars

Inventaire des plantes qui vont disparaître suite à la construction d’une déviation pour contourner le village